Pourquoi je poste ENCORE et TOUJOURS des questions ? L'exemple vient d'en haut paraît-il. Quand je ne sais pas, je demande. Ce blog est là pour référencer les questions que je pose sur ma ville, Paris, mon Pays, la France, l'Europe dont fait partie mon pays, le Monde, notre seul à tous. Les questions pourront être gentilles, amicales, acides ou caustiques, c'est juste pour comprendre. Et bien évidemment, ces questions appellent des réponses, les vôtres Alors n'hésitez pas une seule seconde.

28 octobre 2014

L'intégrisme laïque, est-ce la bonne solution ?


Précision nécessairement obligatoire : Je suis un laïc, attaché à une laïcité juste et mesurée. L'intégrisme intellectuel de certains laïcs ne correspond absolument pas à ma vision de celle-ci. Utiliser les mêmes méthodes que les intégristes les plus radicaux n'a aucun sens. De plus, il ne faut, à mon sens, ne pas confondre "La laïcité à tout prix" et "l'Histoire et les traces qu'elle a laissées".

Il y a peut-être une chose qui pourrait me gêner, cela serait que je suis « d’accord » (avec des tonnes de guillemets) avec certaines associations catholiques. Rassurez-vous, ce n’est qu’une apparence…

Le tableau planté, voici ce qui s'est passé ce week-end.

Ce week-end, c'était week-end dans la famille pour fêter les 85 ans de ma grande tante, Tante Jeanine.

Je me connecte sur Facebook entre deux repas et je tombe sur cette article :
Tout de suite, je me dis : 
"C'est rigolo, ils parlent de Prinçay sur Facebook.
C'est le village de ma famille maternelle,
c'est là que je passais toutes mes vacances quand j'étais petit,
chez ma grand-mère..."

Afin d'éclairer vos lumières sur ma réaction, voici un bref come-back perso :

"Je suis né en 1968 à Loudun dans la Vienne et baptisé à Dercé. Né d'un père originaire de Dercé
46° 56′ 32″ Nord 0° 13′ 06″ Est
et d'une mère originaire de Prinçay.
46° 56′ 03″ Nord 0° 14′ 43″ Est


Les deux villages sont distants de 2.7 km. En 2014, Dercé compte 165 habitants et Prinçay 232. 

Je pars quelques années en Normandie de 1969 à 1978 puis retour dans la Vienne où je fini ma scolarité à Monts Sur Guesnes, Loudun et Poitiers. Pendant ce temps-là, je fais ma communion solennelle à Dercé. Je suis également Enfant de Chœur pendant 4 ans sur les trois paroisses de la région (Dercé, Prinçay et Monts sur Guesnes).

Mon père est enterré (2012) avec mes grands-parents (2003 et 2004) dans le cimetière de Dercé."

Donc, je crois que je peux dire que je connais parfaitement cette région, j'y ai toutes mes racines, familiales, amicales, religieuses, scolaires et éducatives... Bref, c'est chez moi. La seule chose que je n'ai pas ce sont des contacts avec la municipalité de Prinçay, je ne connais pas personnellement le maire ni les conseillers municipaux. On ne pourra pas me taxer de manque d'objectivité.

Arrivé à Paris en 1991, je rentre chez les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence dès 1994, je deviens Novice en mai 1995, sœur en 1996 et quitte l'ordre en 2008. Mon entrée dans cet ordre me conduit de facto a être excommunié par l'Eglise Catholique Romaine. L'ordre originel de San Francisco "aurait" reçu un courrier du Vatican stipulant cette excommunication d'office pour tous les membres...
Soeur Sidarta et Soeur Thylège (moi)
Gay Pride de Toulouse - 2007
A titre personnel, je suis profondément laïque et plutôt antireligieux. Mon parcours peut expliqué en parti ces sentiments. Voir tous ces symboles religieux à longueur de journée (croix, kipa, voile et autres accessoires ostensiblement ostentatoires) m'agressent. Donc, en clair, le tiens à ce que la laïcité soit respecté le mieux possible.

Après ces éclaircissements, je reviens donc à l'article.

Je le lis avec attention publié par un certain "Philippe Bonn" et je constate que le combat de ce monsieur que je ne connais pas se résume à faire supprimer la croix qui est sur le portail de l'entrée du cimetière.
Voici  deux autres articles sur ce le même sujet :
Je me renseigne et voici ce que j'apprends et découvre :
  • Ce monsieur vit à Périgueux et n'a jamais vécu à Prinçay. Périgueux, c'est à 248 kilomètres. Donc, pas la porte d'à côté.
  • Comme seul lien avec Prinçay, ce monsieur a enterré son père en 2002 (il y a donc 12 ans...)
  • Sur la tombe du père de ce monsieur, il y a une croix. Je crois que ça, c'est le plus bizarre...
Je me renseigne également avant sur cette croix et je j'apprends ceci : 
  • Cette croix est présente depuis, selon l'évêque, plus de 250 ans.
  • Le portail a été refait en 2004 et validé par l'architecte des Monuments de France qui, aux dernières nouvelles, n'est pas un ecclésiastique.
Je le répète, je suis laïque et je considère qu'il a raison sur le fond mais à une seule condition :
 "Ce qu'il fait là, il doit le faire pour tous les signes religieux.
Sans exception."
A la lecture de son article, je réponds assez brutalement ceci : 
"Il est contre la croix sur la porte du cimetière mais supporte parfaitement la croix sur la tombe de son père ?!?! Encore un qui n'a rien d'autre à foutre !!! Qu'il achète un bout terrain et qu'il déclare que c'est un cimetière apolitique et surtout qu'il fasse enlever toutes les croix des tombes du cimetière !!! En plus le cimetière est collé à l'église. Qu'il fasse détruire l'église pendant qu'il y est !!!  1905, oui mais que cela ne devienne pas une névrose collective, cela n'avance à rien." 

Oups, le Philippe Bonn en question est un de mes "amis Facebook" et publie fièrement un article de presse sur lui. A partir de ce moment là, un débat vif démarre et j'essaie d'argumenter au  mieux en citant tout un tas d'exemples qui contredisent tous les siens.
Je lui pose plusieurs questions :
  • Pourquoi s'acharne-t-il sur Prinçay, petit village où il ne vit pas ?
  • Pourquoi a-t-il mis plus de 10 ans pour réagir ? Quel était l'élément déclencheur cette guerre ?
  • Pourquoi s'attaque-t-il uniquement à ce village et pas à ceux qui entourent ce petit village sans histoire ?
  • Que faut-il faire lorsque les églises sont plantées au milieu du cimetière ? (en Normandie, c'est extrêmement courant) - Je lui donne deux exemples que je connais bien :
Le Bocasse - Haute-Normandie
Cordebugle - Basse-Normandie

  • Je lui demande également ce qu'il compte faire avec Mirebeau (un exemple parmi tant d'autres), petite ville à un vingtaine de kilomètres de Prinçay où la croix sur le portail d'entrée mesure au moins 80 cm - Mirebeau est également réputé pour ses ânes, ça, je ne lui ai pas dit, je ne voulais pas qu'il se sente visé, même si je l'ai pensé très, mais très fort...
 
  • Je lui demande où il était lors de la manifestation du 3 septembre 2007 lors du scandaleux baptême de la place Jean-Paul II sur le Parvis de Notre Dame à Paris. Moi, j'y étais et j'ai fini encerclé par 20 C.R.S. avec interdiction de bouger... Pour lire le discours que j'ai rédigé pour l'occasion, cliquez ici...
Voici un lien vers le fichier PDF de l'ensemble de nos échanges pour le moins houleux, cliquez ici...

Bon évidemment, j'ai eu droit au grotesque "Oui, mais moi, je m'occupe de rapatrier une petite Stéphanie de Centre-Afrique, bla bla bla..." Monsieur fait de l'humanitaire donc ses idées sont totalement irréprochables et les idées des autres sont de la merde... Monsieur se prend pour un "Sachant", les autres ne sont rien... J'aurais pu lui dire que j'ai fait 15 années de militance sida mais hors de question d'utiliser les mêmes arguments démagogiques pour me justifier...

Après discussions avec mes proches, une seule chose ressort : "Qui est cet étranger au village qui vient dicter sa loi ? C'est au mieux un illuminé au pire un fou..." Les Prinçéens le vivent très mal et aux dernières nouvelles, le conseil municipal a rejeté à l'unanimité la requête pour le moins irrationnel de ce monsieur.

Perso, j'aurais aimé aller plus loin dans ce débat avec lui mais ce courageux monsieur m'a supprimé de sa liste "d'amis facebook".

J'aurais aimé lui poser ces quelques questions :
Questions :
"Que pense-t-il et que compte-t-il faire
en ce qui concerne la présence du gouvernement
aux dîners du CRIF
ou aux grandes réunionsdu CFCM ?"

"Que pense-t-il de la consultation par le gouvernement
des représentants des grandes sectes
oups, pardon, des grandes religions de France
lors du débat sur le mariage pour tous,
mariage civile et non religieux ?"

"Que pense-t-il de l'entretien des églises
par nos impôts alors
que cette grande secte est multi milliardaire ?

"Que pense-t-il et compte-t-il faire
contre le lavage de cerveau
imposé par la télévision publique française,
France 2 en l'occurrence,
tous les dimanche matin ?"

Bref, tout ça pour dire que, et je le répète encore une fois, sur le fond, je pense qu'il a raison mais sur la forme, deux mots :  "Au secours". Se battre pour une meilleure laïcité, c'est louable mais c'est un combat qui doit être général et non centré sur des épiphénomènes qui, au final, n'auront aucune conséquence sur nos vies à tous. Ce monsieur a réussi à se mettre à dos toute une commune qu'il ne connaît pas et qu'il n'habite pas. Les gens se sont senti blessés par ce qu'ils ont appelé un "étranger"...

Il a confondu "Laïcité" et "Histoire"... Si l'on efface notre histoire, nous nous effaçons nous-mêmes.

Il y a d'autres combats bien plus importants et plus urgents qui concerne la laïcité que de s'attaquer à une petite croix qui n'a jamais gêné personne dans un petit village que personne ne connaissait (jusqu'à aujourd'hui).

Monsieur Philippe Bonn, vous avez jugez bon de me supprimer de vos "amis", j'avoue que j'attendais d'écrire cet article pour le faire dans la foulée. Mais je sais que vous me lirez quand même...

Sachez que votre combat pour la laïcité à tout prix n'a aucun sens s'il est fait de cette manière. Vous utilisez les mêmes méthodes que les pires intégristes de toutes les religions. Vous réussissez à transformer quelque chose qui au demeurant permettrait "le mieux vivre ensemble" en une guerre de "non religieux" CONTRE "religieux". La loi de 1905 a bon dos puisque c'est votre seul argument. Réfléchissez un peu au mal que vous faites à ces gens qui ne vous ont rien demandé et qui ne vous ont rien fait à part accueillir à bras ouverts votre défunt père. D'ailleurs j'aurais aimé connaître la position de votre père sur cette question, lui qui est enterré avec une croix sur sa tombe.

Pour info, j'envoie l'intégralité de ces documents au Maire de Prinçay à qui j'apporte mon entier soutien face à une attaque totalement absurde car partisane et fondé sur une idéologie utilisée comme n'importe quel intégriste imbécile.

24 octobre 2014

Sarko pris en flagrant délit de racolage...

Monsieur Nicolas Sarkozy de Nagy-Bocsa,

Depuis plus d'un mois maintenant, vous écumez toute la France pour signer votre retour en politique. C'est vrai que l'immunité présidentielle vous aiderait bien et surtout vous protégerait des dizaines de mises en examens et de gardes à vue qui vous guettent...

Mais comme vous le dites à qui veut bien l'entendre (compte tenu de l'âge de vos groupies, les sonotones ne sont pas tous bien branchés, semble-t-il), vous le voulez mais vous n'avez pas le choix... Évidemment, passer de l'Elysée à la Santé, cela fait un sacré changement. Surtout pour Carlita, plus habituée aux palais qu'aux cellules.

Bref, dans vos discours, vous ne cessez de dire ceci :

"Les Français veulent rester en France,
que la France ne ressemble pas à un autre pays.
Nous voulons bien accueillir les autres,
mais nous ne voulons pas changer notre pays"

"L'immigration menace notre façon de vivre"

Questions :
"Rappelez-moi vos origines,
hongroises, non ?"

"Vous vous considérez donc comme
une menace grave ???"

"Si l'immigration menace notre pays,
ne faites-vous pas partie de cette menace ?"

"Vous avez fait voter une loi sur le racolage
actif et passif,
vous savez que vous en plein flagrant délit
de racolage très actif des voix du Front National ?"

"Donc :
  • Christian Estrosi - d'origine Italienne,
  • Rama Yade - d'origine Sénégalaise,
  • Eric Besson - d'origine Libanaise,
  • Jean-François Copé - d'origine Roumaine,
  • Patrick Devedjian- d'origine Arménienne,
et bien d'autres encore,
selon vos dires,
sont des menaces graves pour la France ?"

"Où y a-t-il de bons immigrés
et de très méchants immigrés ?"

Bref, tout ça pour dire qu'à force de racler le fond de la fosse septique du F.N., vous êtes en train de devenir la caricature de l'enfant d'immigré qui veut être plus français que les français...

De Gaulle fait des loopings dans sa tombe à chacune de vos sorties nauséabondes.

L'immigration est une chance pour la France, l'immigration est une chance pour notre culture et notre savoir mais cela, semble-t-il, vous est totalement égal puisque votre seule et unique préoccupation  est d'éviter les couloirs sombres des prisons françaises et d'accéder de nouveau à la protection des ors de la république qui a accueilli à bras ouverts votre famille il y quelques dizaines d'années...

Une fable vous irait très bien dans ce contexte : 
"La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf"

Une Grenouille vit un Boeuf
Qui lui sembla de belle taille.
Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un oeuf,
Envieuse, s'étend, et s'enfle, et se travaille,
Pour égaler l'animal en grosseur,
Disant : "Regardez bien, ma soeur ;
Est-ce assez ? dites-moi ; n'y suis-je point encore ?
- Nenni. - M'y voici donc ? - Point du tout. - M'y voilà ?
- Vous n'en approchez point. "La chétive pécore
S'enfla si bien qu'elle creva.
Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
Tout petit prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages.

Une retraite chapeau, il ne manquait plus que ça !!!

Euh, je crois que le planning de com est bien pourri sur ce coup là...

Nous apprenons que l'E.D.F. va très probablement
augmenter de 2.3 à 2.5 % au mois de novembre,
au début de l'hiver, tant qu'à faire...

Nous apprenons que le patron d'E.D.F.,
Gérard Mestrallet,
devrait toucher une retraite-chapeau de 21 millions d'euros

Questions :
"Là, vous vous foutez ouvertement de notre gueule ?"

"Vous ne vous cachez même plus ???"

"Vous savez que le 1er avril,
c'est dans 6 mois,
ce n'est pas maintenant ?"

"Il n'en a pas mis assez dans les paradis fiscaux
peut-être ?"

"Jusqu'au sang, c'est ça hein ?"

"Euh, le Parti Non Socialiste,
vous allez faire quoi sur ce coup dur de plus ?"

"Monsieur Hollande, Monsieur Valls,
le pantalon est déjà au bas des chevilles ?"

Non, non et RE-NON... Trop c'est trop... Cette augmentation du pouvoir d'achat de ce monsieur déjà surpayé combinée à la baisse de notre pouvoir d'achat toujours pompé jusqu'à la moelle, il suffit maintenant !!!

Les pavés vont finir par se dessouder tout seul de nos rues et finir sur vos gueules si vous ne reprenez pas conscience tout de suite de l'imbécillité de certaines décisions et de la dangerosité de choix qui finiront un jour ou l'autre par vous revenir en pleine figure... Oui, oui, un pavé peut faire un excellent boomerang...

23 octobre 2014

L'U.M.P. s'attaque à la vulgarité... Non, non, ce n'est pas un pléonasme...

Monsieur le Maire de La Madeleine,

Vous souhaitez vous attaquer à la prostitution dans votre ville et avez décidé de promulguer un arrêté municipal qui interdit les tenues indécentes. Vous argumentez cette idée avec ces propos :

«Mon but n'est pas d'éradiquer la prostitution.
Je veux gêner l'activité prostitutionnelle
dans le quartier du Pré Catelan»
«Des femmes qui ne portent
pas de sous-vêtements et montren
 leurs parties intimes aux automobilistes»
«C'est un spectacle qui s'offre aux gamins»
 Source : Le Figaro.fr


Questions :
"Moi qui m'habille et me maquille
tous les ans dans votre ville
pour participer à la Gay Pride de Lille,
suis-je considéré comme indécent ?"
(Ndlr : Les bonnes et vieilles copines, les commentaires ne sont absolument pas nécessaires... Je vous connais... Ayez plutôt une pensée pour notre vieille Ingénue et notre bon roi qui vivent là-bas... Vous aurez compris de qui je parle.)
 
"Est-ce que vous interdisez également
votre ville à la très vulgaire
Frigide Truc ?"

"Vous interdisez également votre ville
à la très très vulgaire
Isabelle Balakany ?"

"Et que dire de notre Poissonnière Nationale,
Nadine Morano ?"

"Sans oublier bien sûr
notre reine absolu des vulgaires,
la très religieuse,
la très incestueuse,
la très très très abimée à l'Eau de Gourde,
Christine Boutin ???"

Tout ça pour dire que la vulgarité est quelque chose de particulièrement subjectif et côté vulgarité, l'U.M.P. pourrait donner des leçons : vulgarité morale, vulgarité financière, vulgarité vestimentaire, vulgarité idéologique.

Et dans cette énumération non définitive, vous pouvez remplacer le mot "vulgarité" par le mot "indécence", ça marche aussi...

Moi aussi, je peux faire des anaphores...

En 2012, j'ai voté pour un président normal et voilà ce que j'ai eu :
  • Moi Président de la République, je ferais une politique de droite que la droite n'aurait jamais osé faire.
  • Moi Président de la République, je coucherais à droite, à gauche, et répudierais à tour de bras.
  • Moi Président de la République, je donnerais 40 milliard d'argent de poche aux grands actionnaires en les volants aux plus pauvres.
  • Moi Président de la République, je serais odieux avec ces imbéciles de sans-dents (mon "casse-toi pauv'con" à moi).
  • Moi Président de la République, je nommerais les plus grands fraudeurs fiscaux aux postes de ceux qui décideront des impôts de tous.
  • Moi Président de la République, j'enculerais bien profond les partenaire sociaux qui ne servent à rien et qui me pourrissent la vie... Sales communistes...
  • Moi Président de la République, je décorerais de l'Ordre du Mérite  les plus mauvais d'entre-nous.
  • Moi Président de la République, je remplirais à chacune de mes sorties les nappes phréatiques par un déluge de pluies et les caisses du Front National par une avalanche d'imbécilités plus connes les unes que les autres.
  • Moi Président de la République, je trouverais du pétrole avec ma côte de popularité record, je ferais mieux que Sarko, je vous le promet.
  • Moi Président de la République, je ne remarierais jamais, l'autre me coûte déjà un bras et je suis parfaitement incapable de gérer une famille. Je préfère gérer la France, c'est moins compliqué et ce sont les français qui paieront le divorce et ma pension de réversion à la fin...
  • Moi Président de la République, je renierais toutes les idées de gauche, la gauche, cette idéologie passéiste et ringarde qui n'a apporté que du bien au peuple et rien aux grands patrons.
  • Moi Président de la République de la république j’étoufferais la France par mon inaction et ma concentration absolue de tous les pouvoirs.
  • Moi Président de la République, je choisirais un premier ministre dont les idées aux primaires n'ont recueilli que 4 % des suffrages et laisserais dans le fossé tous les autres qui ont été plébiscités.
  • Moi Président de la République, je perdrais toutes les élections, mêmes les plus simples et je ne comprendrais jamais les messages d'alerte envoyés.
  • Moi Président de la République, je ferais la cohabitation sans dissoudre l'assemblée, juste en la démolissant.
  • Moi Président de la République, je nommerais ou ferais nommer les plus mauvais d'entre-nous aux plus hautes fonctions de l'Europe.
  • Moi Président de la République, je baisserais ma culotte face à quelques énergumènes aux bonnets rouges et ferais payer tous les français mon manque de courage et de couille.
  • Moi Président de la République, je ferais la guerre un peu partout, ce voile de fumée tant apprécié par la populace.
  • Moi Président de la République, je ferais élire Marine Le Pen en 2017 et en 2022.
  • Moi président, je ferais exploser le Parti Socialiste, parti qui m'a nourri toute ma vie et qui m'emmerde.
  • Moi Président de la Républiqueje ne serais pas le président de tous les français car je les emmerde, eux qui ne sont pas des des veaux mais de petits cons irresponsables.
  • Moi Président de la République, je porterais  au plus haut les plus bas instincts rétrogrades religieux et ouvrirais la porte de Pandore car j'aime le bordel.
  • Moi Président de la République, j'enterrerai une bonne fois pour toute la laïcité car tous ces hommes en robe m’excite.
  • Moi Président de la République, je rendrais la justice inaudible et partisane avec un seul mot d'ordre : "si tu es riche, blanc et maire de Levallois, rassures-toi, tu ne risqueras rien".
  • Moi Président de la République, j'engagerais mon ex car elle a plein de dossiers très emmerdants sur moi et qu'il faut la faire taire.
  • Moi Président de la République, et bien je serais le plus nul d'entre tous, je renierais mes idéaux, je vous enculerais tous... Et je vous emmerde !!! Ah aahh... (le Ah ah, avec le ton des Guignols...)
Bien évidemment, cette liste est non-exhaustive, il reste 2 ans et demi avant la catastrophe Le Pen, il aura encore le temps de faire bien pire...


Et voilà ce pourquoi j'ai voté en 2012 (entre autre) :

« Je veux être un président qui d’abord respecte les Français, qui les considère. Un président qui ne veut pas être président de tout, chef de tout et en définitive responsable de rien. »
  • Moi président de la République, je ne serai pas le chef de la majorité, je ne recevrai pas les parlementaires de la majorité à l'Élysée.
  • Moi président de la République, je ne traiterai pas mon Premier ministre de collaborateur.
  • Moi président de la République, je ne participerai pas à des collectes de fonds pour mon propre parti, dans un hôtel parisien.
  • Moi président de la République, je ferai fonctionner la justice de manière indépendante, je ne nommerai pas les membres du parquet alors que l'avis du Conseil supérieur de la magistrature n'a pas été dans ce sens.
  • Moi président de la République, je n'aurai pas la prétention de nommer les directeurs des chaînes de télévision publique, je laisserai ça à des instances indépendantes.
  • Moi président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit en chaque instant exemplaire.
  • Moi président de la République, j'aurai aussi à cœur de ne pas avoir un statut pénal du chef de l’État ; je le ferai réformer, de façon à ce que si des actes antérieurs à ma prise de fonction venaient à être contestés, je puisse dans certaines conditions me rendre à la convocation de tel ou tel magistrat ou m'expliquer devant un certain nombre d'instances.
  • Moi président de la République, je constituerai un gouvernement qui sera paritaire, autant de femmes que d'hommes.
  • Moi président de la République, il y aura un code de déontologie pour les ministres, qui ne pourraient pas rentrer dans un conflit d'intérêts.
  • Moi président de la République, les ministres ne pourront pas cumuler leur fonction avec un mandat local, parce que je considère qu'ils devraient se consacrer pleinement à leur tâche.
  • Moi président de la République, je ferai un acte de décentralisation, parce que je pense que les collectivités locales ont besoin d'un nouveau souffle, de nouvelles compétences, de nouvelles libertés.
  • Moi président de la République, je ferai en sorte que les partenaires sociaux puissent être considérés, aussi bien les organisations professionnelles que les syndicats, et que nous puissions avoir régulièrement une discussion pour savoir ce qui relève de la loi, ce qui relève de la négociation.
  • Moi président de la République, j'engagerai de grands débats, on a évoqué celui de l'énergie, et il est légitime qu'il puisse y avoir sur ces questions-là de grands débats citoyens.
  • Moi président de la République, j'introduirai la représentation proportionnelle pour les élections législatives, pour les élections non pas de 2012, mais celles de 2017, car je pense qu'il est bon que l'ensemble des sensibilités politiques soient représentées.
  • Moi président de la République, j'essaierai d'avoir de la hauteur de vue, pour fixer les grandes orientations, les grandes impulsions, mais en même temps je ne m'occuperai pas de tout, et j'aurai toujours le souci de la proximité avec les Français.

22 octobre 2014

Changer de nom plutôt que de politique... Il n'a encore rien compris...

Monsieur Manuel Valls,

Aujourd'hui, vous proposez le changement de nom du P.S. avec l'argumentation suivante :

"Il faut en finir avec la gauche passéiste, celle qui s'attache à un passé révolu et nostalgique, hantée par le surmoi marxiste et par le souvenir des Trente Glorieuses. La seule question qui vaille, c'est comment orienter la modernité pour accélérer l'émancipation des individus", déclare le chef du gouvernement. Quant à ceux qui l'accusent de "trahir" la gauche : "Moi, j'évite l'insulte, la caricature, mais je pense, oui, qu'ils sont dépassés"

"Parce que l'idéologie a conduit à des désastres" - Vous défendez une gauche "pragmatique, réformiste et républicaine", mais "qui garde un idéal : l'émancipation de chacun". Quand on lui fait remarquer qu'il n'utilise pas le qualificatif "socialiste" pour définir cette gauche, Manuel Valls insiste : "Je le répète: pragmatique, réformiste et républicaine."

Questions :
"Mais qu'attendez-vous pour adhérer
à l'U.M.P. ?"

"Auriez-vous peur d'un combat de nains
en adhérant au parti de droite (extrême) ?"

"L'U.M.P.  est-elle suffisamment
à droite pour vous ?"
Merci Bruno Dabonneville pour cette excellent question...

"Je revendique mon passéisme :
1968, 1945, 1936, 1848,....1789,
à l'époque Fourier et d'autres
inventaient le socialisme utopique,
aujourd'hui nous sommes dans le socialisme de l'offre.
Franchement, je préfère hier"
Merci Bruno Dabonneville pour ce très bon argument...

"Le F.N. veut changer de nom
pour se dédiaboliser et passer pour un parti
respectable aux yeux des esprits faibles qui le compose,
vous, c'est pour quoi ?
Pour paraître vraiment de gauche ???"

"Changer de nom...
Et si vous changiez de politique
tout simplement ???"

Bon, tout ça pour dire qu'une fois de plus vous proposez une idée qui est en dehors, totalement à l'extérieur de nos problématiques... Vous croyez peut-être qu'en changeant de nom, les entreprises vont arrêter de foutre des gens dehors sur le seul motif que les dividendes versés aux fainéants actionnaires sont "insuffisants"...

Je n'y vois qu'une chose positive : que le nom de "Parti Socialiste" soit immédiatement repris par les vrais personnes de gauche et pour faire une vraie politique de gauche.

Changez de nom, il sera plus simple pour nous de choisir notre camp, celui de la démocratie, celui du vrai socialisme humain et nous éviterons ainsi la droite "canada dry" que vous revendiquez sous la pression des financiers qui vous tient par les couilles...

Faites-le et vous mourrez dans l'indifférence générale... A moins que vous ne croisiez un chasse-neige (oups...)

21 octobre 2014

Tous les clowns ne font pas tous peur apparemment !!!

Il semblerait que depuis quelques jours, dans le nord, dans le pays des Ch'tis, quelques clowns terrorisent les habitants...

Le dernier en date serait un enfant de 16 ans qui aurait été condamné à quelques mois de prison avec sursis et des heures de travail d'intérêt général... Au 19 h 45 d'M6, on nous a montré sa mère, effondrée, essayant de dédouaner son "cher enfant" incapable d'avoir ce genre de comportement parce qu'il a une petite sœur de 4 ans - Perso, j'appelle ça "une excuse de merde".

Madame, je ne vous dirais qu'une chose : "Arrêtez de croire que votre enfant est un saint. A cet âge-là, toutes les conneries sont bonnes à faire et il ne va pas s'en vanter auprès de vous... Ouvrez les yeux... Les enfants "anges", cela n'existe pas..."

Bref, au demeurant, cette blague est plutôt foireuse donc, j'ai quelques questions... Plus c'est foireux, plus j'aime...

Questions :
"De 2007 à 2012,
nous avions bien un clown à l'Elysée,
tout le monde a eu peur
et il n'a pas été encore condamné, non ?"
 "Depuis 2012, nous avons le roi
des clowns à l'Elysée,
nous avons toujours peur
et il ne sera probablement jamais condamné, non ?"
"Alors, pourquoi croire qu'un clown
puisse faire plus peur dans le Nord
que lorsqu'il est à l'Elysée
et qu'il nous dirige ?"